Peut-on être à la fois une association et une entreprise ?

De nombreux acteurs économiques préfèrent créer une association au lieu d’une entreprise. Il arrive que l’association soit ainsi devenu un simple habillage juridique pour créer son enseigne plus facilement et d’en tirer des avantages plus intéressants. Voyez les initiatives à entreprendre pour planifier l’ouverture d’une entreprise portant le statut d’association. 

La différence entre une entreprise et une association

Une entreprise désigne une structure qui exerce des activités professionnelles pour gagner des bénéfices. Elle embauche des salariés pour arriver à ses fins. Des lourdes charges engagent chaque société. Dun côté, les employés doivent être mis en avant en garantissant leurs revenus mensuels, leur indemnité, leur transport et leur santé ; et d’un autre côté, il convient de payer à temps les coûts des matières premières et des services assurant le bon fonctionnement de l’entreprise. 

Si vous envisagez de créer une association à but lucratif, vous ne serez pas épargné des impôts si votre recette annuelle dépasse de 32 059 €. Vous aurez à payer les mêmes taxes qu’une société commerciale. Toutefois, la déclaration des personnes qui travaillent pour votre association n’est pas obligatoire. 

Monter une entreprise sous la forme d’une association

Si vous désirez finalement monter une enseigne mais en le déclarant en tant qu’association, votre objectif principal devrait présenter une cause sociale ou environnementale. Cependant, comme vous statuerez en tant qu’association à but lucratif, vous avez le droit de tirer profit de vos activités pour obtenir des gains. 

Vous aurez à bien étudier le contenu de votre demande d’autorisation. Par exemple, au lieu de mentionner que vous envisagez d’exploiter des produits agricoles au sein d’une région éloignée de la grande ville, vous avez intérêt à mentionner la mobilisation d’acteurs ruraux pour l’optimisation de leurs productions. Votre projet global consistera dans ce cas dans l’accompagnement de la création d’activités économiques dans un milieu rural peu connu. 

Les démarches nécessaires pour créer une association à but lucratif

La création d’une association à but lucratif requiert une autorisation auprès de la préfecture de votre nation. Certains documents administratifs concernant le président fondateur et les membres du bureau peuvent s’avérer nécessaires. Comme condition primordiale, vous aurez besoin d’un siège social. Il s’agit du lieu de réunion entre les membres de votre future association mais aussi un local d’accueil des représentants des institutions publiques ou privées, des donateurs ou des partenaires financiers. Il est bon de savoir que seules les associations reconnues d’utilité publique peuvent recevoir des donations.

Où puis-je domicilier mon siège social ?
Comment est nommé le dirigeant d’une société ?